Le groupe chinois Huawei soupçonné d’espionnage par les États-Unis

Les autorités américaines ont ouvert une enquête contre le groupe télécom Huawei. Celui-ci est accusé d’espionnage industriel tandis que sa dirigeante a été assignée à résidence.

Un contexte de guerre commerciale

Le géant télécom Huawei a été inculqué par les autorités américaines pour soupçons de vols de secrets commerciaux. Ce scandale éclate tout juste quelques jours avant le début de négociations commerciales entre Pékin et Washington, même si le département du commerce insiste que ces deux affaires sont ‘totalement séparées’. De son côté, Washington applique la politique de méfiance Donald Trump envers la Chine en interdisant à Huawei de répondre à des appels d’offres américains. Une décision qui a impacté les relations diplomatiques entre la Chine et d’autres pays, comme le Japon et l’Australie, qui lui ont refusé le droit de bâtir un réseau internet 5G.

 

De l’espionnage industriel de grande envergure

Actuellement en cours, l’enquête remonte jusqu’en 2012, où des salariés d’Huawei sont soupçonnés d’avoir volés des secrets commerciaux à T-Mobile, un groupe américain travaillant alors l’entreprise chinoise. Selon T-Mobile les ingénieurs d’Huawei auraient pris des photos et dérobé une de leurs technologies robotiques, lors d’une visite de laboratoire. Cette décision a été confirmée en 2017 par la justice américaine, qui avait condamné Huawei à payer 4,8 millions de dollars en dommages et intérêts à T-Mobile. Le jury a cependant ajouté que des dommages ou des ‘intentions malicieuses’ n’avaient pas été observés. En décembre dernier, Meng Wanzhou, la fille du fondateur de Huawei, a aussi été arrêtée au Canada puis transférée vers les Etats-Unis dans l’attente de son procès. Celle-ci a depuis été libérée sous caution tandis que le ministre chinois des affaires étrangères déplore ‘l’hystérie’ des américains. En fin janvier un négociateur chinois s’est rendu à Washington afin de tenter d’apaiser les tensions diplomatiques et commerciales engendrées par l’affaire.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s